L'île d'Avalon accueille ses fils et filles
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le poète et l'amazon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
YvonneTroll
Grande Prêtresse


Nombre de messages : 1241
Age : 54
Localisation : Derrière les brumes, à Avalon
Date d'inscription : 27/11/2005

MessageSujet: Le poète et l'amazon   Jeu 5 Juil - 10:52

La grande prêtresse avait demandé à ce qu'on prépare une chambre au dispensaire pour accueillir les corps de Lady et Cedorion, plongés dans un sommeil profond, entre la vie et la mort.

_________________
YvonneTroll

"Tous les Dieux ne sont qu'un Dieu, et toutes les Déesses ne sont qu'une".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://avalon.naturalforum.net
Wonderanny



Nombre de messages : 39
Date d'inscription : 20/02/2006

MessageSujet: Re: Le poète et l'amazon   Lun 9 Juil - 22:34

Elle aida à transporter les corps inanimés à l'aide de civières au sein du dispensaire puis se plaça un peu à l'écart laissant la place à la Grande Pretresses ainsi qu'aux guerrisseuses.

Les deux corps inanimés reposaient l'un à côté de l'autre, une impression de paix pouvait se lire sur leurs visages, ils semblaient détendus. Elle observait silencieusement mais impatiente d'en savoir plus sur leur état.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
YvonneTroll
Grande Prêtresse


Nombre de messages : 1241
Age : 54
Localisation : Derrière les brumes, à Avalon
Date d'inscription : 27/11/2005

MessageSujet: Re: Le poète et l'amazon   Mar 10 Juil - 0:20

De longues minutes s'écoulèrent dans un silence angoissant pendant que la Grande Prêtresse examina à nouveau les deux corps. Elle s'attarda d'avantage auprès de la femme. Poussant un grand soupire, elle se retourna vers les personnes présentes:
C'est bien ce que je pensais : Tous les deux sont plongés dans un sommeil qui les tient entre la vie et la mort. C'est peut-être dû à la magie noire, ou alors c'est un empoisonnement. J'ignore si c'est le résultat d'un acte volontaire des deux amants qui voulaient ainsi partir ensemble et qui se sont juste trompés de dose ou si c'est un acte criminel. Dans tous les cas, leurs vie ne tiennent qu'à un fil. La santé de l'homme est plus robuste, et je pense qu'il y a des chances qu'il se réveillera au bout d'un certain temps. Mais concernant Lady, les choses ne sont pas aussi simples ......

_________________
YvonneTroll

"Tous les Dieux ne sont qu'un Dieu, et toutes les Déesses ne sont qu'une".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://avalon.naturalforum.net
cedorion



Nombre de messages : 34
Localisation : 1, rue du Port - Calais
Date d'inscription : 23/01/2007

MessageSujet: Re: Le poète et l'amazon   Lun 16 Juil - 20:31

Brume.
Brume et brouillard.
Fils qui s'entrecroisent, se tissent, se renforcent mutuellement.
Volonté. Volonté anihilée.
Abandon volontaire. Abandon à la nature.
Confiance.
Flotter. Se laisser flotter.
Confiance.
On a tout le temps, ma Ladye belle.

Dans le dispensaire, CedOrion repose aux côtés de sa belle, de sa femme, de son amour éternel. Du haut de ces limbes, il perçoit les mouvements des vivants qui s'affairent autour du couple et de leur (leurs ?) enfant (s ?) encore à naître.
Ce n'est bien entendu pas une pensée consciente ni même une sensation, tout au plus une vibration dans la structure de l'Univers. Le poète vibre avec l'Univers et lui répond. Une vibration en remerciement aux Dames d'Avalon.

Grande est l'aura de la Prêtresse.
Elle enveloppe les trois (quatre ?) fils ténus qui retiennent le Poète, l'Amazone et le (les ?) fruit (s?) de leurs amours.

Les portes de l'enfer sont ouvertes et Hadès les attend en se frottant les mains. Pensez-vous, un Poète iconoclaste refusant la parole d'Aristote, prônant l'imensité de l'univers et une Amazone insoumise portant en elle la preuve de leur union bénie dans un mythe païen ! Du pain maudit que ces margoulins là dont Aristote ne veut pas.

Oui. Les portes de l'enfer sont ouvertes et Hades se frotte les mains en salivant. Ne serait-ce que ces trois (ou quatre ?) fils tissés protégés par l'Aura de la Prêtresse... empêchant la porte de se refermer.

Tout le temps. On a tout le temps, Ladye belle. Et l'aura de la Prêtresse est grande
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
YvonneTroll
Grande Prêtresse


Nombre de messages : 1241
Age : 54
Localisation : Derrière les brumes, à Avalon
Date d'inscription : 27/11/2005

MessageSujet: Re: Le poète et l'amazon   Mer 18 Juil - 0:52

Depuis maintenant plusieurs jours, les corps des deux amants reposèrent dans le dispensaire. YvonneTroll venait tous les jours pour observer et examiner l'enveloppe charnelle des deux âmes en perdition. Elle s'était rendue seule à la source sacrée pour un rituel qui devait les protéger.
Ce matin, elle avait un sentiment étrange, un frisson lui parcourut le dos. Elle sentait une présence .....
Au milieu de son examen habituel, elle poussa un soupire.

Mon amie, il va falloir se battre pour toi et tes enfants, car, ma très chère, sauf erreur de la part de votre sage-femme, ce sont des jumeaux qui grandissent au sein de ton corps. Tu ne me facilite vraiment pas la tâche !

_________________
YvonneTroll

"Tous les Dieux ne sont qu'un Dieu, et toutes les Déesses ne sont qu'une".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://avalon.naturalforum.net
claudicus d'albury
Prêtresse


Nombre de messages : 353
Date d'inscription : 28/01/2006

MessageSujet: Re: Le poète et l'amazon   Sam 28 Juil - 21:40

Silencieuse, pendue aux lèvres d'yvonne, Claudicus attendait guettant un signe de vie sur le visage de sa chère Ladyhawke et de son époux.
Curieusement, elle qui était maintenant et depuis longtemps une guérisseuse expérimentée, elle se sentait toute intimidée devant les connaissances d'Yvonne.
Yvonne, qui l'avait formée patiemment lui prodiguant son savoir avec générosité; Yvonne qui était son amie, son mentor, son exemple.
Elle interrogea celle-ci du regard, n'y avait il vraiment rien à faire ?
Alors elle tomba à genoux et pria la Déesse.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
YvonneTroll
Grande Prêtresse


Nombre de messages : 1241
Age : 54
Localisation : Derrière les brumes, à Avalon
Date d'inscription : 27/11/2005

MessageSujet: Re: Le poète et l'amazon   Ven 10 Aoû - 14:58

Il ne faut pas désespérer Claudi ! Tant qu'il y a de la vie, il y a de l'espoir ! Nous devons veiller sur ces corps et surtout, nous devons les nourrir, ce qui n'est pas évident. Je vais te montrer comment préparer une bouillie d'avoine liquide, avec des herbes médicinales que nous devons leur faire avaler trois fois par jour, sinon ils vont mourir de faim dans leur sommeil maléfique. Ainsi, nous pourrons nous relayer à leur chevet.

_________________
YvonneTroll

"Tous les Dieux ne sont qu'un Dieu, et toutes les Déesses ne sont qu'une".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://avalon.naturalforum.net
claudicus d'albury
Prêtresse


Nombre de messages : 353
Date d'inscription : 28/01/2006

MessageSujet: Re: Le poète et l'amazon   Lun 13 Aoû - 21:13

--Une bouillie d'avoine liquide ?
Mais oui, mais c'est bien sur, cela va leur permettre de continuer à recevoir les nutritifs dont ils ont besoin.
Allons mettons nous au travail, Yvonne, montre moi comment tu prépares ce médicaliment. Wink

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
YvonneTroll
Grande Prêtresse


Nombre de messages : 1241
Age : 54
Localisation : Derrière les brumes, à Avalon
Date d'inscription : 27/11/2005

MessageSujet: Re: Le poète et l'amazon   Jeu 16 Aoû - 14:15

Déjà, dans un premier temps, nous allons veiller à varier les recettes; ceci nous donnera un moyen supplémentaire de stimuler leurs esprits.
Une première variante se fera avec du miel et de lait de brebis. Attention, ne jamais utiliser du lait de vache, souvent difficile à digérer. On rajoutera des amandes en poudre ou des jus de fruit, comme par exemple le jus de Cassis, plein de vertus.
Si ce mélange est bien accepté, nous pourrons essayé une variante sâlée à base d'un bouillon dégraissé de poule, avec très peu de sel, mais des herbes comme le persil ou le thym.

_________________
YvonneTroll

"Tous les Dieux ne sont qu'un Dieu, et toutes les Déesses ne sont qu'une".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://avalon.naturalforum.net
ladyhawke



Nombre de messages : 56
Date d'inscription : 12/01/2007

MessageSujet: Re: Le poète et l'amazon   Mar 4 Sep - 12:29

Ou était elle, elle se souvint de la chute et du choc de l'eau, elle avait eu l'impression de se casser, mais elle s'était battue contre le froid contre les courrants et contre la folie de son aimé. Elle avait sentie le sable lui froller la peau et elle s'était cru sauvée, mais une ombre furtive avait étendu son bras au dessus d'elle et de son poète, et elle avait ressentie une douleur vive à l'intérieur de son corps, comme une déchirure, ne comprenant pas ce qui se passait elle pouvait voir son corps couché sur le sable, Par Aristote quel était encore cette diablerie, voilà deux Ladye,,,, A cette pensée elle toucha son ventre avec délicatesse, il n'y avait rien pas de signe, pas de grossesse, plus d'enfant. Son corps par terre était donc celui là qui gardait la vie, mais pourquoi ne pouvait elle pas y retourné, quel était donc le chemin qu'elle devait prendre?

L'ombre la regardait toujours, lui imposant de la suivre, Ladye n'avait guère le choix, et regardant à nouveau son corps et celui de son aimé, elle se retourna et suivit l'ombre sans plus un regard derrière elle.
ils marchèrent ainsi un moment, la terre devenait plus haride, les arbres de moins en moins nombreux, jusqu'à disparaitre entièrement. il n'y avait plus d'eau dans se lieu, rien, comme si cette terre avait été prisonnière du feu.
L'ombre qui marchait devant se retourna vers l'amazone et émis un rire qui malgrès la chaleur la glaça sur place. Elle n'eu pas le temps de réagir car la terre s'ouvrit sous elle, et la jeune femme tomba en essayant veinement de s'accrocher à une motte de terre.

L'atterissage fut rude, et elle se retrouva dans une grotte éclairée d'une lumière rouge. La roche autour d'elle était noir, comme le charbon, la chaleur était intense. Pas loin au devant d'elle coulait une rivière, dans une chaleur pareil Lady n'eu qu'une idée se diriger vers la rivière et se rafraichir ainsi. Elle y alla d'un pas souple et fut arrêter net par un bras qui retins le sien.
Un homme se tenait là, il était grand avec de long cheveux noirs qui descendait jusqu'à mis hauteur du dos. Il avait la peau rouge et des yeux noir où se mélait des reflets de braise. Il riait laissant ainsi à découvert des dents pointues et affaitées. Il n'ouvrit pas la bouche et pourtant une voix grave résonnait dans les tréfonds de la caverne
Alors misérable petite mortelle, te voilà enfin, je t'attendais vois tu. Car tu m'appartiens presque...... Un rire secoua la grotte et Ladye sentis sur son bras une brûlure. Elle essaya de se dégager, mais la main était bien plus forte et brulait sa chair à chaque nouveau mouvement.
D'un coup la main la lacha, et Ladye tomba au pieds d'Adès. Elle avait un instant de répis mais que lui voulait t'il, était ce ça qui l'attendait pour l'éternité? Ladye levant les yeux avec courage vit au loin une lumière bleuté, étrange comme cette ptite lueur lui fit du bien, elle n'était pas loin lui semblait t'elle.....
Adès n'avait pas quitté l'amazone des yeux, et il rit encore en la voyant regarder la lueur
AHAHAHAH crois tu, petite femme, que je vais te laisser passer si facilement. Tu as de la chance, car il est des actions qui m'empêche de te garder aussi facilement que je le voudrais, tu es protégée, cette foix Adès ne riait plus, mais tu es seul cette foix ci humaine, et je veux que tu reste près de moi, car vois tu je m'ennui

Que voulais t'il dire, de quel protection parlait il, se pourrait il que les prêtresses ayent trouver leurs corps? Comment sortir d'ici, comment pourrait elle aller vers la lumière? est ce que son poète était vivant, peut être les prêtresses avait elle réussi à le sauver. Ladye se posait bien des questions, et se demanda si jamais elle arriverait à sortir de là.
Les questions qu'elle se posait furent de courte durée car à nouveau Adès la saisit par le bras et la força à se lever.

Viens misérable petite mortelle, j'ai quelques chose à te montrer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
YvonneTroll
Grande Prêtresse


Nombre de messages : 1241
Age : 54
Localisation : Derrière les brumes, à Avalon
Date d'inscription : 27/11/2005

MessageSujet: Re: Le poète et l'amazon   Lun 17 Sep - 18:21

YvonneTroll revenait une fois de plus dans le dispensaire; depuis quelques jours, elle sentait le corps de Ladyhawke fébril. Dans son sommeil elle bougeait, gémissait même. La Grande Prêtresse se demanda si c'était un signe que la jeune femme allait revenir à la vie ou si ces mouvements etaient les précurseurs d'une issue fatale. Est-ce que la protection de la magie était assez forte ?

_________________
YvonneTroll

"Tous les Dieux ne sont qu'un Dieu, et toutes les Déesses ne sont qu'une".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://avalon.naturalforum.net
ladyhawke



Nombre de messages : 56
Date d'inscription : 12/01/2007

MessageSujet: Re: Le poète et l'amazon   Jeu 20 Sep - 23:40

Ladye suivis l'homme qui la tenait ferment par le poignet, ils marchèrent un moment et arrivère devant une immense faille fumante.
A travers le nuage de fumée Ladye apérçut au loin deux êtres, elle plissa des yeux, debout ce trouvait une femme magnifique, avec des cheveux noir luisant aux reflets bleutés. Elle avait une silouhette fine et des courbes parfaites. A ses côtés que ne fut le choque pour la jeune amazone de voir debout son aimé, son poète.

Ladye cria le nom de l'être qu'elle avait tant aimé, mais aucune réponse ne vint. L'avait il seulement entendu. Adès quant à lui éclata d'un rire sonor, prenant plaisir à la douleur de Ladye.

Elle avait bien essayer de crier de toute sa voix de toute son âme, mais dans cette enfer les rêves étaient bien loin. Elle avait essayer de se battre contre cette homme qui la retenait contre son grés, elle avait veinement voulu sauté par dessus la falaise mais rien ne fit. Vannée par tant d'effort vain, elle s'était écroulée, et était rester muette, apathique. Elle ne voulait plus bouger, plus parler, elle restait prostrer là sans bouger.
Adès la narguait, et parfois la forçait à se lever, il lui tirait les cheveux la forçant à regarder de l'autre côté de la brêche ou elle pouvait voir Lilith avec son poète.

Le temps passait ainsi, puis l'amazone se ressaisit, commença à faire des petits travaux bien inutile, la terre était haride et rien ne poussait ici. Elle avait oublier la couleur du soleil et l'odeur du ciel.
Un jour alors qu'elle essayait de creuser la terre, elle sentis un souffle chaud à l'arrière de la nuque, une main passer sur ses épaules et descendit le long de son corps, chaque caresse fut une brûlure, et pourtant la jeune femme céda au désir bestial.

Et le temps passa ainsi, elles regardait de plus en plus rarement de l'autre côté du précipice, elle ne resistait plus aux assauts d'Adès, elle savait qu'il était le plus fort, et qu'elle n'était qu'un jeu entre ses mains.

Un jour pourtant elle sentis un souffle de vent lui soulever les cheveux et faisant frissonner son corps nu, elle se redressa et lentement silencieusement elle se dirigeait vers ce souffle frais.
Elle n'avait à cette instant plus d'espoir, son coeur était sec et sa tête vide, pourtant elle avait encore ce faible désir de sortir de là, à son souvenir elle se vit avec un ventre rond. c'est cette image qui lui donna du courage. elle voulait sortir de là, et c'est ce vent là qu'elle devait suivre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
YvonneTroll
Grande Prêtresse


Nombre de messages : 1241
Age : 54
Localisation : Derrière les brumes, à Avalon
Date d'inscription : 27/11/2005

MessageSujet: Re: Le poète et l'amazon   Ven 21 Sep - 11:58

Une fois de plus, la Grande Prêtresse avait cherché dans la source sacrée à rentrer en contact avec l'âme de sa sœur: tout ce qu'elle avait pu voir, c'était des images de feu et elle sentait une grande souffrance. Inlassablement, elle renouvella la magie protectrice autour de ces êtres qui étaient prisonniers d'une force maléfique. Encore quelques jours et ce sera l'équinoxe d'automne. Peut-être que ce moment particulier de l'année l'aidera à les ramener à la vie ....

_________________
YvonneTroll

"Tous les Dieux ne sont qu'un Dieu, et toutes les Déesses ne sont qu'une".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://avalon.naturalforum.net
ladyhawke



Nombre de messages : 56
Date d'inscription : 12/01/2007

MessageSujet: Re: Le poète et l'amazon   Ven 21 Sep - 23:22

Ladye courait à présent, elle s'arrêta cependant net quant elle entendit une voix, " Ou cours tu misérable mortel, crois tu pouvoir m'échapper, va tu laisser ton poète ici,,,, AHAHAHAHA" La voix avait immobilisé la jeune amazone, l'attraction d'Adès était forte et bien contre elle Lady sentis son corps faire demi tour.

C'est à ce moment là que la brise se remis à souffler, c'est à ce moment là qu'elle vit un visage, une femme lui parlait, son visage dégageait une force et une douceur qui permit à Ladye de reprendre le chemin qu'elle avait pris. L'homme derrière elle, n'avançait pas, comme si un mur invisible l'empêchait de passer cette frontière.

L'amazone avait fait son choix, elle voulait sauver ce qu'il y avait à sauver, elle voulait voir naître les enfants de ce qui avait été son amour le plus fort, elle se souvint la visite des étoiles et l'émotion qu'elle avait ressentis ce jour là, elle se souvint des caresses de son mari et de leur si grande complicitée. Tout était à présent si loin, et pourtant il fallait qu'elle s'accroche à cette idée. Elle avait en elle le fruit de leurs amours.
Et même les dieux jaloux ne pouvait briser cela en elle.

Ladye se sentais protégée, elle savait maintenant qu'elle n'était pas seule, et que des personnes étaient là présente pour l'aider à vivre.

La jeune femme se remis à courir, il lui parut une éternitée avant de débouchée enfin dans une clairière. Là le lieu lui parut bien calme et accueillant, mais ou devait elle aller maintenant.....

Elle cherchait sa direction, peut être devait elle retourner à la plage, là ou elle avait quitter son corps mortel tantôt....

Ladye d'un pas hésitant cherchait ainsi les berges d'Avalon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ladyhawke



Nombre de messages : 56
Date d'inscription : 12/01/2007

MessageSujet: Re: Le poète et l'amazon   Mar 25 Sep - 21:42

Ladye avançait par instinct, il lui semblait qu'une voix la guidait. Parfois elle s'arrêtait et hésitait, son envie de faire marche arrière était grande, elle avait laissé son aimé là bas, dans les bras de Lilith, elle regretait à présent de n'avoir rien fait de plus, peut être aurait elle du rester, peut être aurait elle pu vivre avec Adès, et guetter le bon moment pour sortir son mari de là. Elle voulait faire demi tour, retourner vers son bourreau, après tout peu être l'avait elle mérité. Chaque foix que la tentation la prenait la voix se fit plus forte, une magie l'entourait et elle entendait au loin des incontations.
Ladye reprenait son chemin, tant et si bien qu'elle arriva au dispensaire. Elle traversa la porte sans difficultés et cette sensation la fit sourire malgrés elle.

En arrivant à l'intérrieur du dispensaire elle vit Yvonne qui veillait sur son corps en psalmodiant inlassablement. La pièce était calme, éclairée par quelques bougies. Son corps était couché sur un lit, placé à côté de celle de son aimé.

Tout alla ensuite très vite, elle se sentis aspirée vers son corps charnel. Comme un tourbillon elle ne vit plus rien mais ressentis une douleur très forte dans le ventre et les reins. Une vague de douleurs la submergea, et elle poussa un cri déchirant. Elle sentis aussi une brûlure le long de son cou descendant jusque à sa clavicule. Des larmes coulèrent malgrès elle, le retour était d'une violence brut, elle en regrettait presque les bras d'Adès.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
YvonneTroll
Grande Prêtresse


Nombre de messages : 1241
Age : 54
Localisation : Derrière les brumes, à Avalon
Date d'inscription : 27/11/2005

MessageSujet: Re: Le poète et l'amazon   Mer 26 Sep - 16:02

Le corps de Ladye était brutalement secoué et elle semblait s'étouffer quand soudain avec un grand cri, elle revenait à elle.

Ladye ! Que la Déesse soit louée - Tu reviens à la vie ! Doucement, tout ira bien ! Bois d'abord un peu d'eau !

_________________
YvonneTroll

"Tous les Dieux ne sont qu'un Dieu, et toutes les Déesses ne sont qu'une".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://avalon.naturalforum.net
ladyhawke



Nombre de messages : 56
Date d'inscription : 12/01/2007

MessageSujet: Re: Le poète et l'amazon   Mer 26 Sep - 18:50

Ladye ne voyait rien, elle essayait d'ouvrire les yeux, mais elle n'arrivait pas à voir ce qui l'entourait, elle ne voyait que des flammes, elle ferma les yeux pour calmer cette vision.
Elle entendis une voix douce lui parler, de l'eau, oui de l'eau, elle se rendis compte qu'elle avait soif.
Elle sentis un bol lui toucher les lèvres, elle voulait prendre le bol de ses mains, avaler cette eau, elle toussa, et le bol s'éloigna hors de sa portée, doucement lui disait la voix, ne bois pas trop vite, doucement, lààààààà calme toi.
Ladye savait qui lui parlait, et elle savait qu'elle pouvait faire confiance à Yvonne.
Une vague de douleur semblait lui déchirer à nouveau les entrailles, et la jeune femme se cambra dans son lit, elle voulait se lever, trouver un moyens pour éviter à son corps cette douleurs.
Aveugle elle se redressa dans le lit, et enfin elle se souvint de son ventre rond, l'enfant du poète réclamait son chemin à la vie.
L'amazone se tint le ventre en respirant très fort.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
YvonneTroll
Grande Prêtresse


Nombre de messages : 1241
Age : 54
Localisation : Derrière les brumes, à Avalon
Date d'inscription : 27/11/2005

MessageSujet: Re: Le poète et l'amazon   Mer 26 Sep - 20:12

Là, ma sœur, tout doux ! C'est ton enfant qui te ramène à la vie ! La Déesse soit louée ! Tu as gagné ce premier combat contre les forces du mal, je vais t'aider à gagner cet autre combat et à donner la vie. Le travail a commencé, mais nous en avons pour plusieurs heures; tes muscles sont endormis, c'est pourquoi tu ressens déjà des fortes douleurs. Je vais te préparer une tisane et un bain chaud pour te faciliter les heures qui viennent.

_________________
YvonneTroll

"Tous les Dieux ne sont qu'un Dieu, et toutes les Déesses ne sont qu'une".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://avalon.naturalforum.net
ladyhawke



Nombre de messages : 56
Date d'inscription : 12/01/2007

MessageSujet: Re: Le poète et l'amazon   Ven 28 Sep - 0:01

Ladye essaya à nouveau de rouvrir les yeux, elle voulait se lever, aller se laver, enlevé ce feu qui la brulait toujours. Rien n'y fit elle ne voyait rien, autours d'elle les flammes avait fait place au noir.
Yvonne, Yvonne, Je ne vois rien, mes yeux ils me brûlent,,,,, Yvonne ou est CedOrion, il est revenu hein?
Une contraction fit taire l'amazone qui se contracta sous la douleur.
Ladye chercha de sa main celle de la grande prêtresse, elle se sentais perdue, ne savait pas si elle réussirait à vivre sans son aimé, une amazone aveugle et bientôt maman, à quoi cela servirait il, elle ne pourrait pas élever son enfant ainsi,,,, son,,,,, CedOrion la chicannait toujours, nos enfants ma Ladye belle, ils sont deux là dedants..... Ladye lui répliquait toujours " non c'est pas possible y a pas assez de place, regarde mon ventre il est tout petit....."
Cela finissait généralement par de grands rires et des embrassades.....
Une larme coula le long de la joue de la jeune femme, suivit de bien d'autre, Ladye pleurait se tenait le ventre et laissait la peur, les remords, la tristesse sortir de son corps à coups de cri et de larmes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
YvonneTroll
Grande Prêtresse


Nombre de messages : 1241
Age : 54
Localisation : Derrière les brumes, à Avalon
Date d'inscription : 27/11/2005

MessageSujet: Re: Le poète et l'amazon   Ven 28 Sep - 20:28

Au nom de la Déesse ! Arrête !

La grande prêtresse devait avoir recours à la sagesse et la magie des anciennes pour calmer Ladye, en proie à un délire puissant !

Je t'ordonne d'ouvrir les yeux ! Tu verras ma main devant tes yeux !

_________________
YvonneTroll

"Tous les Dieux ne sont qu'un Dieu, et toutes les Déesses ne sont qu'une".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://avalon.naturalforum.net
ladyhawke



Nombre de messages : 56
Date d'inscription : 12/01/2007

MessageSujet: Re: Le poète et l'amazon   Ven 28 Sep - 21:09

La voix était impérieuse, un vent frais et appésant souffla sur la jeune femme, les sanglots se turent, Ladye se sentais fatiguée mais aussi calmée, le courage avait repris place dans son coeur. Elle essaya d'ouvrire les yeux, et distingua une forme floue, elle les ferma aussitôt, car cela lui faisait encore mal, et l'amazone se dit qu'il lui faudrait encore des forces pour les heures à venir.
Elle s'assis sur le lit et posa les pieds au sol, et essaya de se lever.
Son visage était calme à présent, et elle était d'accord d'assumer ce qui lui arrivait. Elle sentis en elle une force nouvelle grâce à la magie d'Yvonne.

Je suis prête grande soeur, et je suivrait tes conseilles, mes yeux me brûlent encore et je n'y vois guère, cependant même sans la vue, j'ai garder mes autres sens, et je veux faire naître l'enfant du poète, et sentir sa peau contre la mienne.

Elle garda un instant le silence un instant puis murmura reconnaissante.

Je te remercie, car sans toi j'aurais été perdue.


Les images lui revinrent à l'esprit, et elle les chassa d'un coup de tête. Puis se levant elle sentis le plancher sous ses pieds.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
YvonneTroll
Grande Prêtresse


Nombre de messages : 1241
Age : 54
Localisation : Derrière les brumes, à Avalon
Date d'inscription : 27/11/2005

MessageSujet: Re: Le poète et l'amazon   Dim 30 Sep - 16:42

Très bien ! Je savais que tu retrouverais la force et le courage. Je ne me souviens pas si tu as suivi à l'époque l'enseignement que chaque femme reçoit ici à Avalon concernant les naissances ......

_________________
YvonneTroll

"Tous les Dieux ne sont qu'un Dieu, et toutes les Déesses ne sont qu'une".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://avalon.naturalforum.net
ladyhawke



Nombre de messages : 56
Date d'inscription : 12/01/2007

MessageSujet: Re: Le poète et l'amazon   Mer 3 Oct - 12:23

Lady a la question d'Yvonne fit non de la tête.
La jeune femme ignorait beaucoup de chose des naissances, et elle aurait été encore plus ignorante sans l'ordre des dames blanches qui fournissait à ses élèves des cours de qualité.
Il n'était pas bien vu par les grands fidèle d'Aristote de parler de ses choses là ouvertement, et les femmes était souvent mis dans l'ignorance.
Ayant refuser ce chemin, Ladye avait chercher à trouver des personnes ayant des idées plus larges que simplement le parvis de l'église. C'est ce qu'elle avait trouvé chez les dames blanches. Grâce à des femmes extraordinaires, Ladye avait pu apprendre bien plus que sa naissance le lui aurait permis.
Elle avait suivis des cours sur les sages femmes, mais n'était jamais venu à Avalon pour cela,,, La première foix qu'elle était venu à Avalon c'était pour son mariage.......
Ladye avait réussi à rejoindre le pas de la porte en tatonnant autour d'elle. Elle mis sa main sur la pierre et y posa son front, sentir ainsi la fraicheur et le contact direct avec la pierre lui fit du bien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
YvonneTroll
Grande Prêtresse


Nombre de messages : 1241
Age : 54
Localisation : Derrière les brumes, à Avalon
Date d'inscription : 27/11/2005

MessageSujet: Re: Le poète et l'amazon   Mer 3 Oct - 12:45

La première chose à savoir, c'est que ta respiration va influencer le déroulement de la naissance de tes enfants! C'est ton souffle qui leur permettra de naître, et c'est avec ta respiration que tu vas contrôler les douleurs de l'enfantement. À la prochaine contraction, tu vas l'accompagner avec ton souffle qui doit venir de ton ventre et pas de ta poitrine.
Après, tu dois savoir que la meilleure chose à faire c'est de rester debout et de marcher tant que tu a la force; ceci facilitera la descente des enfants. Tu imagines, j'ai entendu dire qu'il y a des médecins qui couchent les femmes sur le dos, les jambes en l'air pour les faire accoucher ! Je n'ai jamais entendu une chose aussi ridicule ! Pourquoi ne pas les suspendre au plafond tant qu'on y est ! Ainsi l'enfant à naître devra grimper dans le ventre de sa mère au lieu d'être aidé par la force naturelle de la terre qui attire tout vers elle !
Je vais t'aider avec des infusions et des pommades à base de plantes, tu verras, tout se passera bien !

_________________
YvonneTroll

"Tous les Dieux ne sont qu'un Dieu, et toutes les Déesses ne sont qu'une".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://avalon.naturalforum.net
ladyhawke



Nombre de messages : 56
Date d'inscription : 12/01/2007

MessageSujet: Re: Le poète et l'amazon   Sam 6 Oct - 11:38

Ladye se tenait sur le debout à l'entrée de la cahute, elle écoutait Yvonne puis fit un signe de tête qui voulait dire oui, elle avait compris.
Elle tenait toujours le manton de la porte et elle se mit à parler d'une voix légèrement distante, remontant les traces de ses souvenirs....

Quant j'étais enfant, il y avait une voisine chez qui nous passions une grande partie de notre temps, moi je lui lisait des histoires, ma soeur elle faisait le ménage et mon frère allait couper le bois pour elle et je l'aidais souvent aussi.
Cette femme n'y voyait rien, elle disait que son noir était remplis de couleurs.
Et puis un jour, j'avais vu une épée sur le marché et je voulais l'achetter, mais j'avais pas assez d'argent, j'avais environ 8 ans je crois. J'avais pourtant travailler chez mes voisins, mais il me manquait de l'argent pour cette magnifique épée. Je me suis dit, je vais aller prendre l'argent de Nanri, c'était notre voisine aveugle, et je lui rendrait plus tard, elle n'en sera rien.
J'entrais en silence chez elle, comme je l'avais appris pour la chasse, et j'allais mette la main sur son butin quant elle parla.... Hawki, si tu avais besoin d'argent pourquoi ne me l'a tu pas demandé???
J'étais rester immobile et j'ai fondue en larme, après je n'ai plus jamais été volé chez les gens que j'aimais........ Enfin Yvonne, tu sais, elle ne voyait rien, mais elle savait que j'étais là, elle me disait qu'elle sentait mon odeur, qu'elle entendais mon souffle et le frollement de la poussière.....
Tu crois que même aveugle je pourrais prendre mon enfant dans les bras, et m'en occuper comme il se doit?????
Crois tu que je pourrais le sauver des dangers ainsi,,,,,,,,,,,,,
Et CedOrion sais tu ou il est ????? Un père fou et une mère aveugle, il a gagné le coucours cet enfant là.

Ladye poussa un soupire,
Bien je vais marcher comme tu me le conseille,
Et Ladye essaya de marcher sentant le sol sous ses pieds et avançant dans un espace qu'elle ne connaissait pas. Dès la porte lâchée elle avait perdu son sens de l'orientation. Elle respira profondément essayant d'utiliser ses sens et de garder son calme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le poète et l'amazon   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le poète et l'amazon
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» [Fiche d'île] Amazon Lily
» Maudramme de Métromanie, le Poète-Bretteur
» Une salve pour Amazon Lily
» [Dissertation L3] Ronsard et le poète lyrique
» TPE : La poésie engagée 39-45

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Avalon :: Avalon :: L'hospice :: Dispensaire-
Sauter vers: