L'île d'Avalon accueille ses fils et filles
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le poète et l'amazon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
YvonneTroll
Grande Prêtresse


Nombre de messages : 1241
Age : 54
Localisation : Derrière les brumes, à Avalon
Date d'inscription : 27/11/2005

MessageSujet: Re: Le poète et l'amazon   Sam 6 Oct - 17:23

Je suis à tes côtés ! Là, prends mon bras, je vais te guider ! Une fois tes enfants nés, nous allons nous occuper de tes yeux. Et concernant le père de ces enfants, dis-toi que tu es revenues, que tu as trouvé la force de combattre le mal. Lui aussi est fort et courageux, ne doutes pas de lui et il reviendra comme toi, tu es revenu.

En son fort intérieur, YvonneTroll pria la déesse pour qu'une de ses sœurs expérimentées avait entendu son message: seules quelques jeunes filles, trop jeunes pour être une aide dans les heures difficiles qui étaient devant elles, vivaient encore sur l'île. Avalon se meurt ! Déesse ayez pitié de nous !

_________________
YvonneTroll

"Tous les Dieux ne sont qu'un Dieu, et toutes les Déesses ne sont qu'une".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://avalon.naturalforum.net
ladyhawke



Nombre de messages : 56
Date d'inscription : 12/01/2007

MessageSujet: Re: Le poète et l'amazon   Lun 8 Oct - 15:15

Ladye pris le bras d'Yvonne et marcha tant bien que mal à ses côté.
La douleur d'une contraction la forçea à s'arrêter, et elle s'appuyait à se moment encore plus sur le bras d'Yvonne.
Le temps n'existait plus pour Ladye, elle ne savait pas si le jour était là ou la nuit, mais elle se forçait à marcher malgrès un rythme plus rapide de douleur.
Elle se forçait à respirer à chaque fois, mais ne pouvait s'empêcher de pousser un petit cri, surprise d'avoir tant mal. Pourtant bien des femmes avait donné naissance avant elle, mais personne ne lui avait parler de ce mal, toute les femmes lui disait combien il était merveilleux d'accoucher.......
Et tout à coup Ladye sentis un liquide tiède couler le long de sa jambe, elle en informa Yvonne.
Yvonne que ce passe t'il, j'ai la sensation que ça coule le long de ma jambe,,,, La phrase fut arrêter par une nouvelle vague qui lui coupa le souffle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cedorion



Nombre de messages : 34
Localisation : 1, rue du Port - Calais
Date d'inscription : 23/01/2007

MessageSujet: Re: Le poète et l'amazon   Lun 8 Oct - 21:57

Ombres, brouillars, chaleur, tiraillement.
Toujours ce fil qui tiend et retiend.
Le laisser filer et c'est la délivrance.
Le garder et c'est continuer le combat.

Images floues. Une femme. Très belle. Qui s'enroule et sussure à l'oreille du poète. Une créature abjecte qui ricane et joui de sa puissance.
Une femme loin très loin, de l'autre côté d'une falaise qui semble le regarder.
Avant d'être à nouveau possédée par le monstre des enfers.

Ombres et brouillards. Conscience à la limite de l'impalpable. Juste assez pour se rendre compte, juste assez peu pour participer impuissant à cette mascarade infernale.

Et le fil.

Qui se tend, qui tressaute. Qui se met à tirer.
Sourbressauts qui font flotter le poète dans ses limbes. L'amènent à la limite. Limite de la non sensation. Limite de l'intolérable réalité. Limite de la négation. Limite de tout. Limite de lui-même ? Réveil salvateur ? Ou naufrage définitif dans les abîmes de volupté infernaux ?

Là bas, loin, très loin, de l'autre côté du fil, le poète se rend bien compte qu'il se passe quelque chose.
Une étincelle. Juste à l'extérieur du bord de sa conscience.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
YvonneTroll
Grande Prêtresse


Nombre de messages : 1241
Age : 54
Localisation : Derrière les brumes, à Avalon
Date d'inscription : 27/11/2005

MessageSujet: Re: Le poète et l'amazon   Mer 10 Oct - 17:17

C'est tout à fait normal, ne t'inquiète pas ! Viens maintenant sur le lit, tu vas voir les choses vont aller très vite, tes enfants vont bientôt naître.

Avec ces mots qui se voulaient rassurants, YvonneTroll accompagna Ladye jusqu'au lit qu'elle avait preparé. Elle l'aida à se mettre en position accroupie et lui donna à nouveau à boire. Elle lui massa le dos et s'apprêta à accomplir une fois de plus ces gestes qu'elle avait appris ici à Avalon et avec lesquelles elle avait aidé des centaines d'enfants à naître.

_________________
YvonneTroll

"Tous les Dieux ne sont qu'un Dieu, et toutes les Déesses ne sont qu'une".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://avalon.naturalforum.net
ladyhawke



Nombre de messages : 56
Date d'inscription : 12/01/2007

MessageSujet: Re: Le poète et l'amazon   Mer 10 Oct - 21:40

Ladye s'accrochait à un des piliers du lit, l'eau lui fit du bien, un soulagement trop court car une nouvelle contraction arrivait, elle sentais la transpiration lui coller les cheveux au front, et une douleur plus aigue dans les reins.
Ladye se sentais perdue les flammes avait réssurgient devant ses yeux. sa respiration se faisait plus rapide, elle poussait à présent, c'était la chose qui lui paraissait le plus logique à faire, elle suppliait Yvonne de lui donner des plantes afin de calmer ce mal.
La douleur de l'accouchement lui apportait des vagues de sentiments diverses,
et Ladye essayait de faire sortir cet enfant au plus vite, ou ses?? comme avait dit son aimé et comme l'avait dit Yvonne, le savait elle???
La jeune amazone poussait à présent et tant pis si ça déchire et tant pis se ça fait mal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cedorion



Nombre de messages : 34
Localisation : 1, rue du Port - Calais
Date d'inscription : 23/01/2007

MessageSujet: Re: Le poète et l'amazon   Mer 10 Oct - 23:53

Du fond de ses limbes, CedOrion sent le fil se tendre de plus en plus. Le moment.

Les bulles de conscience éparses se rassemblent. Une par une, deux par deux

Les idées s'éclaircissent.


Cette femme, très belle, qui s'enroule autour de lui et tente de couper le fil.
Cette femme .... Oh mais ... Ladye ... Ce n'est pas Ladye ...

Fracture, rupture. la femme le regarde. Ses yeux se transforment, les pupilles deviennent verticales, la peau se couvre d'écailles.
SSSSSsssss fait-elle en s'éloignant

CedOrion regarde autour de lui et prend petit à petit, bulle par bulle conscience de l'endroit où il se trouve.


HADES !!!!!
HADES !!!!

Regarde moi bien ! Je suis CedOrion !

Regarde moi bien, parce que jamais tu ne me reverras ici !
Goûte bien à mon âme, parcequ'elle n'est pas pour toi !
Tu as pu la lécher, mais jamais tu ne pourras avoir autre chose que ce goût là.

HADES !!! Foi de poète, écoute ce serment !
Regarde ce fil ! Il mène à trois âmes que tu n'auras jamais, Hades !

Car jamais, tu ne goûteras à nouveau à Ladye et à nos deux enfants, Hades! Leurs âmes ne t'apartiennent pas, et tu ne pourras jamais y toucher. Jamais !
Que cette perte puisse te chatouiller jusqu'à la fin de l'éternité


Dernière édition par le Jeu 11 Oct - 0:02, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cedorion



Nombre de messages : 34
Localisation : 1, rue du Port - Calais
Date d'inscription : 23/01/2007

MessageSujet: Re: Le poète et l'amazon   Mer 10 Oct - 23:57

Dans un coin du dispensaire, le corps de CedOrion repose en attendant le moment ... ce moment.

D'un coup, le corps se tend, les bras écartés.

Touchant la couche du haut de la tête et des talons, CedOrion hurle
HADEEEEEEESSSSSS !!!!!!avant de retomber sur la paillasse

Perdu, Hades !

Dans un coin du dispensaire, CedOrion dort, le visage calme, la respiration posée et le coeur battant à nouveau
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
YvonneTroll
Grande Prêtresse


Nombre de messages : 1241
Age : 54
Localisation : Derrière les brumes, à Avalon
Date d'inscription : 27/11/2005

MessageSujet: Re: Le poète et l'amazon   Jeu 11 Oct - 12:00

Concentrée sur ce corps de femme devant elle qui était en train de donner la vie, YvonneTroll prit tout un coup conscience d'une nouvelle présence. Du coin de l'œil, elle vit le corps de Cedorion se tendre, elle entendit son cri, mais elle n'avait pas le temps de se retourner vers lui: son fils venait de naître !

Bravo Ladye ! Regarde ton fils, ton aîné ! Pendant que je m'occupe de lui rapidement, bois à nouveau de la tisane, essaies de te reposer; souvent entre la naissance de jumeaux, Dame Nature accorde une demi-heure de repos à la mère !

Tout en parlant à Ladye, YvonneTroll commença à nettoyer sommairement l'enfant qui gigotait vigoureusement, mais curieusement ne pleurait pas. Elle pria que ses dires seraient vrais, car entre le bébé né, celui à naître, la mère et le père, il lui aurait fallu une douzaine de bras.

Déesse ! Pourquoi suis-je seule ? murmura t-elle.

_________________
YvonneTroll

"Tous les Dieux ne sont qu'un Dieu, et toutes les Déesses ne sont qu'une".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://avalon.naturalforum.net
ladyhawke



Nombre de messages : 56
Date d'inscription : 12/01/2007

MessageSujet: Re: Le poète et l'amazon   Sam 13 Oct - 12:25

Ladye avait cru se déchirer en deux, mais non, bizzarement son corps avait résisté et elle avait sentis le bébé sortir. Mais porquoi ne pleurait il pas, était il toujours vivant?
La jeune femme toujours appuyé sur son pilier, sentais encore des contractions lui tordre le dos, elle n'avait aucune envie de boire de la tisane, parce que déjà elle ne savait pas ou se trouvait la tasse et qu'elle n'avait pas l'intention de lâcher son poteau, tant que les douleurs n'était pas terminées.
"Yvonne mon fils, il va bien, je ne l'entends pas,,,,, ou est il,,,,, Yvonne je ne vais pas pouvoir attendre 30 min"

Une nouvelle vague de douleur la fit grimacer, et elle avait envie d'en finir, Lady se remit à pousser, à nouveau transpirant et halletant.......
Elle cria de douleur et de rage, c'est la rage qui lui permettait de se surpasser dans les coups durs, ce mal là, le mal de l'accouchement était bien plus douloureux qu'un coup d'épée, c'était une douleur plus forte qu'elle n'avait jamais connus, et elle était fatiguée l'amazone,,,,, faut que ça finisse
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cedorion



Nombre de messages : 34
Localisation : 1, rue du Port - Calais
Date d'inscription : 23/01/2007

MessageSujet: Re: Le poète et l'amazon   Dim 14 Oct - 21:32

Les cris de douleur percent le sommeil lourd de CedOrion et le ramènent définitivement dans ce monde ci.

Ladye ?
Ladye ?

Ladye !!!!!!
LADYE !!!!

Le poète regarde autour de lui, et prend conscience de l'endroit où il se trouve, et pourquoi il y est. Et surtout ce qui est en train de se passer.

Il tente de se lever, mais ses muscles sont engourdis comme après un long, très long sommeil.

Ladye, Je suis là.
Tiens bon, je suis avec toi.

A la troisième tentative, le poète arrive à se lever, et à vaire les quelques pas le séparant de sa femme.
A bout de force, il s'accroche au poteau, près de Ladye, la regarde, lui carresse son beau visage déformé de douleur.

Coucou, ma belle. Et bin, il était temps que j'arrive, hein ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
YvonneTroll
Grande Prêtresse


Nombre de messages : 1241
Age : 54
Localisation : Derrière les brumes, à Avalon
Date d'inscription : 27/11/2005

MessageSujet: Re: Le poète et l'amazon   Dim 14 Oct - 23:30

Toujours occupé avec le premier-né, YvonneTroll a du mal à cacher sa surprise : elle ne s'attendait pas de recevoir de l'aide de ce côté-là de la pièce !
Avec un grand sourire en direction de l'homme qui se tient avec beaucoup de peine debout à côté de sa femme, elle lui dit:
Messire Cedorion, effectivement, vous avez choisi le bon moment ! Si vous êtes capable de venir jusqu'ici, vous pourrez tenir votre fils pendant que je m'occupe de votre femme et de la naissance du deuxième enfant qui ne va pas tarder.
Ladye, qu'est-ce que tu en dis ? Si ce n'est pas un miracle, je rends ma coiffe de Grande Prêtresse ! Et pour te rassurer, sache que ton fils va très bien. Il ne pleure pas, c'est tout ! Mais il a les yeux grands ouverts, de magnifiques yeux, entre nous, qui feront craquer les demoiselles !

_________________
YvonneTroll

"Tous les Dieux ne sont qu'un Dieu, et toutes les Déesses ne sont qu'une".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://avalon.naturalforum.net
cedorion



Nombre de messages : 34
Localisation : 1, rue du Port - Calais
Date d'inscription : 23/01/2007

MessageSujet: Re: Le poète et l'amazon   Lun 15 Oct - 6:12

Avant même d'avoir pu donner son avis, CedOrion reçoit dans les bras un petit paquet silencieux et à peine plus lourd qu'une plume.
Ce petit truc, son fils ?

Puis deux yeux verts s'accrochent aux sien. Dedans, le poète y lit toute la surprise et la confiance du monde. Ces deux yeux verts disaient Garde moi dans tes bras, protège moi, aime moi.

Si vous n'avez jamais vu fondre un poète, venez donc jetter un coup d'oeil à cette scene, c'est édifiant !

Les yeux rivés à ceux de cette petite créature, le poète dit:
Vous aviez demandé de l'aide, grande prêtresse ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
YvonneTroll
Grande Prêtresse


Nombre de messages : 1241
Age : 54
Localisation : Derrière les brumes, à Avalon
Date d'inscription : 27/11/2005

MessageSujet: Re: Le poète et l'amazon   Lun 15 Oct - 10:31

Occupez-vous déjà de votre fils, ça me libère les mains pour m'occuper moi de votre femme. Je n'ai pas fini de l'habiller, vous trouverez des habits là-bas sur la table. Et si le jeune homme veut bien que vous le posez quelques instants dans le panier que j'ai préparé à défaut d'avoir un vrai berceau sous la main, vous pouvez aller dans la pièce à côté et ramener une autre marmite d'eau chaude.

Sachant l'enfant bien au chaud dans les bras de son père, YvonneTroll se tourna à nouveau vers Ladye qui visiblement était au bout de ses forces. Un examen rapide confirma à la prêtresse que le deuxième enfant allait naître dans très peu de temps. Mais elle se demanda si la jeune mère allait tenir le coup. Elle sorta du petit sac accroché à sa ceinture un amulet qu'elle mit au cou de Ladye et murmura une vieille incantation.

Déesse, Grande Mère de tout ce qui vit, donne à cette femme la force et le courage pour donner la vie ! Calme ses douleurs et son esprit et aide l'enfant à naître sur son chemin à travers l'obscurité vers la lumière !

YvonneTroll prit les mains de Ladye et laissa couler sa propre énérgie vitale dans ce corps meutri; elle connaissait le prix à payer pour ce rituel, réservé à des moments très particuliers : son propre corps allait ressentir les douleurs de l'enfantement, mais en partageant son énergie avec sa sœur, elle lui permettra de survivre à cet accouchement difficile et longue. Elle la força à contrôler sa respiration, à se laisser glisser dans la prochaine vague de douleurs, à s'ouvrir complètement à la vie .... Les deux femmes poussèrent ensemble un cri déchirant au moment de la naissance du deuxième enfant !

Une fille, ton deuxième enfant est une fille !

Encore haletante de l'effort partagé, la Grande Prêtresse prit l'enfant dans ses bras. Contrairement à son frère, la petite fille faisait entendre sa voix, prouvant ainsi sa volonté de vivre !

_________________
YvonneTroll

"Tous les Dieux ne sont qu'un Dieu, et toutes les Déesses ne sont qu'une".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://avalon.naturalforum.net
ladyhawke



Nombre de messages : 56
Date d'inscription : 12/01/2007

MessageSujet: Re: Le poète et l'amazon   Lun 15 Oct - 15:23

Ladyhawke était entrée dans un état second, elle voulait faire naître cet enfant coûte que coûte, ces forces étaient cependant bien amoindrie après les mois d'hérence de son âme, le premier bébé l'avait vidé, c'est dans cet état que Lady entendis la voix de son poète, sentis sa main sur elle, huma son odeur tout près d'elle, une chaleur lui envahie le corps, la douceur de l'être aimé. Et puis la contraction revint, ses émotions se bouscoulèrent, non ne me regarde pas je suis laide........ Une voix de femme, ton bébé va bien,,,,,,
un soulagement et une perte de force, Ladye crut s'évanouir, les flammes dançaient autour d'elle à nouveau, une brise légère chassa les flammes, et comme dans un brouillard elle vit Yvonne devant elle.
c'était grâce à la générositée de la grande prêtresse que Ladyhawke mit une petite fille au monde, elle avait tout donné dans cette accouchement et elle avait suivis Ladye jusque dans la douleur pour lui assurer vie sauve à elle et à son enfant.
Le dernier effort que Lady dut fournir fut l'expulsion du placenta, étrange comme cette poche qui avait abrité ses bébés pendant 9 mois était aussi difficile à sortir.
Le cri de son bébé, lui fit subitement oublié toute cette douleurs, elle était exténuée et pourtant se cri la fit sourire. elle avait envie de prendre cette petite criseuse dans les bras et la serrée contre elle, elle avait envie de prendre ses deux bébés près d'elle, sentir leurs chaleur, humer leur odeur, sentir la douceure de leur peau.
Yvonne ma soeur, Merci, un grand merci, j'aimerais tenir les enfants de mon poète dans les bras.... Tu sais, CedOrion, je l'ai sentis pendant l'accouchement, j'ai entendu sa voix, crois tu que je délirais.
Il serait tellement heureux de voire ses enfants,,,,,, mais j'ai honte tu sais. J'étais belle et fier, je ne suis plus que la moitier de moi même, quel homme aimerait une femme aveugle.

Ladye avait parler d'une voix douce, c'était un murmure car parler exige parfois de l'energie, et Ladye était heureuse mais tellement fatiguée
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
YvonneTroll
Grande Prêtresse


Nombre de messages : 1241
Age : 54
Localisation : Derrière les brumes, à Avalon
Date d'inscription : 27/11/2005

MessageSujet: Re: Le poète et l'amazon   Lun 15 Oct - 15:39

Viens, je vais te guider vers le lit, laisse-moi quelques minutes pour m'occuper de ta toilette et tu auras tes enfants dans tes bras ! Et si tu as entendu la voix de ton poète, ce n'est pas un délire, mais la réalité ! ce jour est béni, la Déesse t'a fait un cadeau immense, car au moment de la naissance de tes enfants, leur père est revenu d'un pays lointain ! La force de votre amour a brisé la malédiction et le mauvais sort !
Remercie la Déesse pour ce triple miracle: Cédorion est revenu, tes enfants sont en vie et en bonne santé, et toi même, tu es en vie ! Sais-tu combien de femmes j'ai vu mourir lors de la naissance de jumeaux ? Ta cécité est peut-être juste passagère, avec un peu de chance, nous arriverons à te soigner. Et sinon, sache que tu as toujours une place ici à Avalon: pour nous, quelqu'un qui a perdu la vue est un être précieux, car sa vue intérieure se trouve renforcée !
Tout en parlant comme ça à Ladye, Yvonne la guida vers le lit, enleva la placenta qu'elle enveloppa dans un linceuil propre et commença la toilette de la jeune mère.

_________________
YvonneTroll

"Tous les Dieux ne sont qu'un Dieu, et toutes les Déesses ne sont qu'une".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://avalon.naturalforum.net
claudicus d'albury
Prêtresse


Nombre de messages : 353
Date d'inscription : 28/01/2006

MessageSujet: Re: Le poète et l'amazon   Lun 15 Oct - 20:19

Claudicus vint rendre une visite à Ladyhawke, après avoir frappé à la porte, elle entra dans la bâtisse et d'un simple coup d'oeil comprit que la naissance ou plutôt les naissances avaient eu lieu.
Ladyhawke ne pouvait être dans de meilleures mains que celles d'Yvonne qui lui avait tout appris;) en matière d'accouchement.
Elle embrassa ses soeurs, félicita les heureux parents puis s'approcha des deux berceaux où dormaient paisiblement un petit garçon et une petite fille.
Les enfants étaient magnifiques et Claudicus fut toute émue à leur vue, elle se rappelait la naissance de son fils Nominoë.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cedorion



Nombre de messages : 34
Localisation : 1, rue du Port - Calais
Date d'inscription : 23/01/2007

MessageSujet: Re: Le poète et l'amazon   Lun 15 Oct - 20:36

Pour une fois, CedOrion ne savait plus quoi dire.

Il se contentait de regarder ses enfants, et de se tenir près de sa femme.
Ainsi sont les hommes, ces grands balots, qui se tiennent comme des bazuts à ne pas savoir quoi faire quand il y a mille choses à faire.

Et le charme de l'île d'Avalon n'y peut rien ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
YvonneTroll
Grande Prêtresse


Nombre de messages : 1241
Age : 54
Localisation : Derrière les brumes, à Avalon
Date d'inscription : 27/11/2005

MessageSujet: Re: Le poète et l'amazon   Mar 16 Oct - 13:01

Claudicus !

Tout à la joie de revoir sa sœur, la Grande Prêtresse manqua de peu de renverser un seau d'eau !

Je suis contente que tu sois là, c'est la Déesse qui t'envoie ! Tu voudras bien aider notre sœur pour la mise au sein de ses enfants ? Pendant ce temps, je me fais un brin de toilette.
Et vous, le père heureux, planté au milieu de la pièce, il vous reste encore quelques forces ?

_________________
YvonneTroll

"Tous les Dieux ne sont qu'un Dieu, et toutes les Déesses ne sont qu'une".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://avalon.naturalforum.net
cedorion



Nombre de messages : 34
Localisation : 1, rue du Port - Calais
Date d'inscription : 23/01/2007

MessageSujet: Re: Le poète et l'amazon   Mar 16 Oct - 19:17

Ah ... Euh ... Hummm .... bin ... oui, bien sûr !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ladyhawke



Nombre de messages : 56
Date d'inscription : 12/01/2007

MessageSujet: Re: Le poète et l'amazon   Mar 16 Oct - 23:29

Ladyhwke avait entendu Claudicus entrée, elle était heureuse de la voire en un si beau jour et avait mille questions à lui poser. Elle n'avait guère eu le temps de prendre ses enfants dans les bras et saluer sa soeur amazone d'une voix pateuse que déjà elle s'était endormie, un doux sourire sur le coin des lèvres.
La jeune femme était heureuse et son coeur débordait d'amour pour ses enfants, son poète, Yvonne Claudicus et touts ses amis rester dans les royaumes. Elle était reconnaissante à la déesse et se promis de faire de son mieux afin d'honorer Avalon.
Elle ne rêva pas, mais des couleurs dansait dans sa tête.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
YvonneTroll
Grande Prêtresse


Nombre de messages : 1241
Age : 54
Localisation : Derrière les brumes, à Avalon
Date d'inscription : 27/11/2005

MessageSujet: Re: Le poète et l'amazon   Mer 17 Oct - 10:39

YvonneTroll contempla avec un grand sourire la jeune mère endormie avec les deux enfants à ses côtés. Enfin, elle avait le temps d'embrasser Claudicus :
Dis-moi, j'espère que tu pourras rester un peu plus longtemps ce fois-ci. Bientôt ce sera Samhain, et je ne desespère pas de voir la vie revenir à Avalon. Mais surtout, tu me rendras un grand service si tu pouvais rester quelques jours avec notre jeune maman, car je dois me rendre à Bourbon pour chercher le corps de Scarlette:cry:.

_________________
YvonneTroll

"Tous les Dieux ne sont qu'un Dieu, et toutes les Déesses ne sont qu'une".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://avalon.naturalforum.net
cedorion



Nombre de messages : 34
Localisation : 1, rue du Port - Calais
Date d'inscription : 23/01/2007

MessageSujet: Re: Le poète et l'amazon   Mer 17 Oct - 14:11

Le coeur rempli de joie et l'esprit embrumé de fatigue et d'émotion, le poète s'installa auprès de sa femme, de son fils et de sa fille pour veiller sur leur sommeil.

Ainsi donc, il avait raison quand il parleit de jumeaux, d'un fils et d'une fille. Il en n'avait rêvé, mais la réalité dépassait ses plus beaux rêves.

Maintenant à la teêt d'une etite tribu, le poète rêvassait en se demandant de quoi l'avenir serait fait. Il entendait déjà les rires des enfants dans la maison du 1 de la rue du Port, les mini trébuchets à poisson que son fils fabriquerait, et la micro amazone qui parcourrerait les rues de calais en pourfendant toutes les malhonnètes gens.

Et c'est en se disant qu'elle aurait du travail que le bienheureux s'endormit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
claudicus d'albury
Prêtresse


Nombre de messages : 353
Date d'inscription : 28/01/2006

MessageSujet: Re: Le poète et l'amazon   Jeu 18 Oct - 10:23

Claudicus sourit à la vue du bonheur des heureux parents, elle dût cependant demander à Cedorion de lui donner un des jumeaux qu'il couvait littéralement dans ses bras.
Elle fit un clin d'oeil à Yvonne qui voulait dire : Ah ces jeunes pères, je suis sure qu'il fait déjà plein de projets pour ses enfants.

Ensuite elle approcha de Ladyhawke et tout doucement elle posa le bébé à côté d'elle puis dégraffant le corsage de cette dernière, elle pinça légérement le mamelon pour voir si la montée de lait avait déjà eu lieu.
Un lait bleuté monta aussitôt, et elle mit le petit être contre le sein de sa maman, celui-ci chercha d'office avec la bouche ouverte, il avait déjà faim.
Le bébé, ayant trouvé l'objet de sa convoitise, têta goulument avec force et énergie.
C'était le petit garcçon, il était plus vigoureux que sa soeur et Claudicus expliqua à Ladyhawke que dans les couples de jumeaux il y avait toujours un plus fort et un plus faible.
Celle-ci, rassurée, s'installa plus confortablement sur l'oreiller pour donner
à manger à son petit.
Il fallut interrompre ce petit vorace car sa soeur commençait à pleurer aussi Claudi alla la chercher et la plaça à la place de son frère contre le sein.
Elle remuait faiblement la tête, n'arrivait pas à trouver le mamelon, pleurait doucement alors claudi lui prit le visage et le plaça juste au bon endroit.
La petite suçota un peu puis agréablement surprise continua à aspirer le colonstrum
Yvonne regardait la scène avec bienveillance et le papa tout intimidé par la beauté du geste ne perdait rien de ce premier allaitement.

-- Comment se nomment ces deux chérubins ?
demanda la guérisseuse.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ladyhawke



Nombre de messages : 56
Date d'inscription : 12/01/2007

MessageSujet: Re: Le poète et l'amazon   Jeu 18 Oct - 23:47

Ladye avait sursauté quant elle avait sentie une main lui pincé les seins, puis elle avait senti son la bouche de son bébé, et avait trouvé la succion plutôt agréable, un peux douloureuse, mais assez rigolote.
Le manque de la vue lui procurait de nouvelles sensations, Ladye se sentais maladroite et elle savait qu'elle avait tout à apprendre, mais le toucher les bruits et les odeurs avaient à présent une importance capitale.
Elle avait respirer l'odeur de chaque personne dans cette pièce, essayait de savoir si c'était le pas de Claudicus le plus proche, si c'était la main d'Yvonne qui la touchait, elle avait compris d'après le léger ronflement que son mari de poète dormait à ses côtés.
Après avoir donner le seins à son fils et puis à sa fille, Ladye arrivait à les différencier aux bruits qu'ils faisaient, son fils était silencieux, mais vigoureux, quant il têtait il le faisait avec énergie ses petites mains se posant sur ses seins, sa fille était plus bruyante, elle pleurait plus et se calmait une foix la bouche pleine, mais elle s'arrêter de boire, gardant le sein en bouche et recommençait de plus belle un instant d'après.
Leurs odeurs étaient semblable, c'est tout ce que la jeune femme avait remarqué pour l'instant.

Alors que la petite têtait, Claudicus posa la question qui fit rougir Ladye

Euh, nous n'avons guère eu le temps de parler à ce sujet, il parrait que ce sont les bébés qui choisissent leurs noms, mes amours vous allez me le chuchotter tantôt, hein.......
bha jusqu au réveil de leur papa ils seront les jumeaux.

Yvonne que ce passe t'il avec Scarlette,
Claudicus comment ce porte nos soeurs amazones, j'aimerais aller au plus vite à la commanderie, j'ai été trop longtemps absente de mes obligations.....

Yvonne quant crois tu qu'il est possible que je prene la route, comment puis je faire avec les jumeaux, ils ont besoins de mon lait.....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
YvonneTroll
Grande Prêtresse


Nombre de messages : 1241
Age : 54
Localisation : Derrière les brumes, à Avalon
Date d'inscription : 27/11/2005

MessageSujet: Re: Le poète et l'amazon   Ven 19 Oct - 12:23

Tout doux ! Et une question à la fois ! En ce qui concerne les noms de vos enfants, vous avez le temps de réflechir jusqu'à la cérémonie de présentation à la Déesse. En attendant, dès que le jeune père est réveillé, nous allons, lui et moi, enterré la placenta au pied du grand chêne, comme il se doit.
Dans tous les cas, après avoir donné naissance à deux beaux bébés, tu dois garder le lit pendant au moins une semaine, je ne veux pas courir le risque de te voir mourrir d'une hémorragie parce que tu es partie trop vite sur les routes.
Tes enfants ont besoin de toi, et si tu pouvais les allaiter pendant six mois, ce serait formidable et la meilleure garantie pour leur santé.
Maintenant, il ya la question de ta cécité: Je n'ai pas eu l'occasion de t'examiner afin de savoir pourquoi tu ne vois plus et si on peut te guérir. Nous verrons ceci dans les jours à venir. En attendant, je te laisse entre de bonnes mains, le temps d'escorter le corps de Scarlette à Avalon.

_________________
YvonneTroll

"Tous les Dieux ne sont qu'un Dieu, et toutes les Déesses ne sont qu'une".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://avalon.naturalforum.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le poète et l'amazon   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le poète et l'amazon
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» [Fiche d'île] Amazon Lily
» Maudramme de Métromanie, le Poète-Bretteur
» Une salve pour Amazon Lily
» [Dissertation L3] Ronsard et le poète lyrique
» TPE : La poésie engagée 39-45

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Avalon :: Avalon :: L'hospice :: Dispensaire-
Sauter vers: