L'île d'Avalon accueille ses fils et filles
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Ennui, désespoir ou amour?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
zalome



Nombre de messages : 30
Localisation : Angoulème
Date d'inscription : 04/06/2009

MessageSujet: Ennui, désespoir ou amour?   Dim 7 Juin - 11:07

L’ennui pousse parfois certaines personnes à braver tous les dangers. Zalome doit faire partie de ceux là. Il habite une ville agréable pourtant, où il a de nombreux amis, ses champs, son travail. Mais il y a une personne dont il ne peut se passer. Il l’a rencontré alors qu’il souffrait, était désemparé même complètement perdu. Elle lui porta soutien et petit à petit les sentiments prirent le dessus de part et d’autre. Les deux êtres tombèrent amoureux. Mais Zal n’a jamais ressenti un amour aussi fort. Il ne peut plus se séparer d‘elle.
Mais un évènement allait le mettre à dure épreuve. Phyladelphia son aimée lui annonce qu’elle part pour une fête dans un endroit à l’écart du monde. Une île mystérieuse protégée par des brumes.
Il a une grande confiance en Phyla et elle sait que ce n’est pas lui qui lui refusera quoi que ce soit car il ne veut que son bonheur et qu’elle se sente libre. Là n’est pas le problème, il se pose déjà la question de que va-t-il faire sans elle. Depuis qu’il la connait ils ne se quittent plus. Peut il rester seul quelques jours?
Le départ de Phyla le plonge dès le premier jours dans l’ennui. Le matin suivant il ne sait pas par où commencer, que faire? Rien ne le motive vraiment. Les jours passent, il mange de moins en moins, ne sors plus voir ces amis même pas en taverne où il aime à se retrouver le soir pour discuter avec eux autour d’une table et buvant une bonne choppe.
Jusqu’au moment où, poussé par quelle force intérieure, il décide de partir à la recherche de son être aimé. La folie intérieure, le désespoir ou l’ennui sont tant de choses dures à combattre et qui vous donnent des ailes pour accomplir des actes parfois dangereux et que vous n’apprendrez les conséquences qu’à vos dépends.
Il se souvient que Phyla lui avait parlé d’une barque, d’une barrière de brumes autour de cette île, d’un lac où ne pouvait accoster que les personnes au cœur pur. Son cœur était il assez pur pour pouvoir s’y rendre? Il le saurait sous peu. Il se rendit aux bord des eaux, des embarcations étaient là et quelques barques. Il en prit une, la poussa et sauta à l’intérieur. Il se mit à ramer, ramer mais vers quel horizon? quelle route? La fatigue et le manque de nourriture vinrent vite à bout de ses forces. Il se laissa dériver au gré des courants. Il s’endormit d’épuisement. Lorsqu’il entrouvrit légèrement les yeux, il se retrouva comme dans un nuage. Un voile tout blanc l’enveloppait. Combien de temps avait t-il dérivé? Où se trouvait-il? Pas un bruit, le silence total, seule quelques ondes clapotaient sur le fendant de sa barque.
Ce manteau semblait se disperser soudain, quelques rayons de soleil semblaient percer. Puis plus il dérivait plus ce voile blanc s’effaçait laissant apercevoir quelques formes au lointain. Plus il s’en approchait plus ces formes se rassemblaient pour former une terre surplombée d’une île.
Il n’en croyait pas ses yeux, il allait enfin retrouver son amour.
Lorsque soudain le doute l’envahit. Comment être sur que c’était bien cet endroit. Il avait dormis et dérivé sur les flots. Des îles, il n’y en avait pas qu’une. Pourquoi serait ce la bonne? De toute manière il n’avait plus le choix il fallait qu’il accoste et voir si le destin lui était favorable. Il sauta de la barque s’écroula dans l’eau mais se releva, s’agrippant à son embarcation et la tira tant bien que mal sur le sable fin qui recouvrait cette plage. Il resta debout à explorer de ses yeux ce lieu où pour le moment il ne voyait âme qui vive.
Est-ce que quelqu’un avait ressentit sa souffrance? Est-ce qu’une personne avait entendu les plaintes de son cœur? Par où devait il se diriger? Y aurait il un signe du destin pour l’aider? Une âme allait elle se montrer? Il s’assit sur le bord de sa barque et regardait ce paysage merveilleux, se disant qu’elle était peut être là.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
zalome



Nombre de messages : 30
Localisation : Angoulème
Date d'inscription : 04/06/2009

MessageSujet: Re: Ennui, désespoir ou amour?   Mer 10 Juin - 12:44

Zalome restait assis sur le bord de sa barque, se séchant par là même au soleil après son bain forcé à la descente de la barque. Il retira ses bottes et les vida, les laissant sécher un peu.
La faim et la soif se faisaient sentir car non seulement dans l’ennui et son départ sur un coup de tête il n’avait pris le temps de prendre quelques victuailles et de l’eau.
Il scruta un peu les alentours et aperçut un sous bois à quelques centaines de mètres de là. Dès lors il pourrait au moins se mettre un peu à l’abri du soleil et s’y étendre quelque peut. Il se mit à marcher en direction de ce coin de verdure, le pas un peu lourd et trainant ses bottes dans le sable chaud.
Ce sous bois n’était pas si loin mais lui parut à des lieues. Il arriva enfin, il s’y enfonça.
Et la chance semblait vouloir lui sourire, il découvrit à l’abri des fougères de tout petits arbustes à baies bleues foncées presque noires. Il en avait déjà mangé chez lui dans les bois avec sa Phyla lors de balades.
Ils aimaient à se promener mains dans la mains à l’exploration de nouveaux sentiers, loin du regard des autres. Il se remémorait leur balades lorsque Zal l’avait emmené visiter une ancienne grotte.
Il se mit à cueillir ces petits fruits, retourna son chapeau et les posait délicatement à l’intérieur en mangeant quelques uns au fur et à mesure. Ca lui permettrait de se rassasié un peu et de lui couper la soif. Il coucha quelques fougères avec ses pieds pour s’en faire une aire de repos, s’y installa et se mit à déguster ce simple repas mais si vital. Le silence était pesant, n’y avait il personne sur cette île?
Seul le chants de quelques oiseaux et le vol de quelques papillons magnifiques de couleur lui permettaient de garder un peu d’espoir.
Il s’allongea un peu sur cette couche de fortune et malgré que luttant contre la fatigue, il s’assoupit un peu. Ce n’est qu’à l’approche de pas entendu dans son subconscient qu’il finit par ouvrir timidement les yeux. Il écouta attentivement, il ne rêvait pas quelqu’un ou quelque chose venait en sa direction. Il décida de ne plus bouger. De quoi ou de qui provenait ce bruit? De temps en temps le bruit de brindilles que l’on casse en marchant, les fougères que l’on écarte pour se frayer un passage. Pas de doute ca venait vers lui. Il ne voyait toujours rien mais cette démarche n’était pas celle d’une personne mais d’un animal. Il s’accroupit doucement et scrutait d’où venait ce bruit. Lorsqu’il vit l’animal il n’en croyait pas ces yeux, il se demandait s’il n’était pas dans un rêve, c’était impossible. Il se frotta les yeux.
Se leva doucement pour ne pas l’effrayer et se mit à lui parler:

Goliath! C’est bien toi Goliath?


Le cheval eut un instant de recul car même s’il connaissait Zalome n’en restait pas moins farouche.
Les seules fois où il avait réussit à l’approcher c’était à Phyla. Goliath ne se laissait monter que par Phyladelphia.
Mais Zalome avait retrouvé le sourire car si le cheval était là son aimée était forcément sur l’île. Enfin un signe, enfin l’espoir de la reprendre dans ses bras, son cœur battait fort. Il oubliait sa fatigue et le reste. L’amour et la passion reprenaient de plus belle le dessus.

Goliath, je suis Zal conduit moi à ta maitresse! Je t’en supplie conduit moi!


Il restait à quelques pas du cheval, pas question de le monter mais il savait qu’il repartirait tôt ou tard vers Phyla et qu’il n’aurait qu’à le suivre à condition qu’il est compris Zalome et qu’il ne parte pas au grand galop. Donc il faisait que des gestes en douceur envers l’animal pour ne pas lui faire peur. Aussi fallait il être patient car Goliath mangeait quelques peu et contrairement à Zal n’avait peut être pas autant d’impatience que lui de retrouver sa bien aimée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jazon

avatar

Nombre de messages : 222
Localisation : Clermont - BA
Date d'inscription : 11/10/2007

MessageSujet: Re: Ennui, désespoir ou amour?   Jeu 11 Juin - 22:36

Les brumes..... Comme il s'y sentait bien Jazon.
Plus elles s'épaississaient, oppressantes et inquiétant l'importun qui se serait égaré, l'incitant à rebrousser chemin, plus il savait qu'il approchait d'Avalon la belle, la pure, l'apaisante, la réconfortante.

Il se rappelait de leur premier passage. C'était Gypsie qui l'y avait emmené.
A aucun moment, il n'avait ressenti de malaise.
Seul, le fait de ne rien voir pouvant à tout moment s'échouer sur le récif l'avait un temps géné.
Mais la quiétude de Gypsie l'avait apaisé.

On entendait juste le clapotis des rames sortant de l'eau.
Dans la barque, Gypsie lui faisait face tenant contre elle, assoupi leur fils Gandelin.
Puis la brume se dissipa, peu à peu, et se tournant vers la proue, il distingua enfin les formes de l'île dans le soir qui tombait.

Encore quelques coups de rames et ils atteignirent la plage.
Jazon rabattit les rames dans l'embarcation et sauta dans le sable mouillé, tirant le plus loin possible la barque dans son élan.
Puis il aida à descendre Gypsie, lui prenant Gandelin sur un bras et lui tendit l'autre main. C'est alors que son regard fut attiré au loin, à l'autre bout de la plage par une silhouette et un cheval.
Curieux, un soir de fête, que quelqu'un se trouve si loin de la clairière.

Quelqu'un du village qui souhaitait s'isoler ? Ou alors, cette personne en attendait elle une autre qui devait arriver par delà les brumes ?
Après tout, ce n'était pas ses affaires mais il en ferait part à dame Yvonne, par sécurité.
Elle connaissait les gens qui vivaient ou étaient de passage sur son île et devait savoir qui était cette personne.

Gypsie était déjà sur le chemin et se retourna vers lui.

Jazon.... nous sommes en retard pour la cérémonie. Dépêchons nous !

Oui ! Ils étaient en retard. Le temps passait si vite dans les royaumes au delà des brumes. Ici, tout semblait au ralenti, on prenait le temps de vivre, de respirer, d'admirer ce qui nous entourait.....

Il jeta un dernier regard vers la silhouette au loin puis il rejoignit en deux pas Gypsie. Assurant son fils au creux de son bras, il prit la main de son épouse et hatant le pas, ils se dirigèrent vers la clairière.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gypsie

avatar

Nombre de messages : 103
Localisation : Clermont - B.A.
Date d'inscription : 21/05/2006

MessageSujet: Re: Ennui, désespoir ou amour?   Jeu 11 Juin - 23:11

Maudite vie par delà les brumes qui les entrainaient toujours trop vite dans le temps. Si vite qu'ils en avaient oublié la fête de Beltane, et la promesse qu'ils s'étaient faite, de revenir un an après, et renouveler leurs voeux d'amour. Déçus et désolés tous les deux d'avoir manqué le rendez vous.

Heureusement venir à Avalon était toujours une fête, même s'il n'y avait aucun évènement particulier. Gypsie se réjouissait toujours de revoir Yvonne et cette fois ci, elle apportait un présent pour cette amie de toujours.

Le petit " clic clic " de l'eau qui s'écoule de la rame cesse, les voilà arrivés, tout le monde descend à l'invitation de Jazon qui porte son fils. Bien trop lourd pour sa mère maintenant. Aussi " grand " soit-il, il n'a pas résisté longtemps et s'est endormi sur la barque. Délicieux enfant, intrépide, courageux, que rien ne semblait effrayer. Première visite du filleul à sa marraine Yvonne.

Et toujours pas baptisé le fiston. Il le fallait pourtant. Mais pour quoi. Entre les Duchesne, c'était comme un accord tacite. Ils n'en parlaient jamais de ce baptême, car ils avaient en avaient la même opinion. Et préféraient laisser passer le temps, et surtout laisser à Gandelin la possibilité de choisir vers quel dieu ou déesse il souhaitait se tourner, ou ne pas choisir du tout. Ce qui représentait quelque chose d'insensé pour les gens, là bas...
Il avait été béni par la déesse, une déesse tolérante...

Main dans la main, comme ce premier jour où Gypsie avait entrainé Jazon sur l'ile, ils traversèrent le village silencieux, s'imprégnant de son ambiance. Plus facile de se réadapter à la vie ici qu'à celle de là bas.

Ils s'arrêtèrent un instant à l'orée de la clairière, la regardant sereins et heureux tous les deux. Un tendre baiser, un regard échangés, des yeux qui étaient le miroir des autres. Quelques instants plus tard ils étaient arrivés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
zalome



Nombre de messages : 30
Localisation : Angoulème
Date d'inscription : 04/06/2009

MessageSujet: Re: Ennui, désespoir ou amour?   Ven 12 Juin - 20:08

Zalome regardait Goliath et attendait avec impatience que celui-ci veuille bien arrêter de manger et vouloir repartir vers Phyla.
De longue heures d’attentes. La soif devenait de plus en prenante, sa bouche était pâteuse, ses lèvres sèches. Ils mangeait quelques baies espérant tenir encore.
Il scruta vers la plage, il aperçut, lui semblait il, une autre barque au loin et une ou deux silhouettes qui disparaissaient vers l’île.
Il essaya d’appeler mais sa bouche si collante et sa gorge irritée ne laissait passer que des sons de faible intensité. C’est personnes étaient trop loin maintenant et il ne pouvait courir, ses forces étaient à la hauteur de sa voix.
Néanmoins le fait de vouloir crier avait dérangé quelque peu Goliath, le cheval de Phyladelphia.
Celui ci se tourna et se mit aux pas dans le sous bois. Zalome se mit à le suivre sans tarder mais tout en gardant une distance de sécurité pour ne pas l’affoler. Même en suivant le pas du cheval il avait du mal à suivre la cadence. Qui plus est les branchages, les fougères l’entravaient dans sa marche.
Pour le moment ce qu’il avait pensé semblait se réaliser. Notre Goliath l’emmenait il vers son aimée?
Il suivait le cheval, seule option possible pour ne pas utiliser trop de force.
S’il avait été en bonne condition physique il aurait pu s’aventurer sur l’île. Mais le voyage, la faim et la soif étaient presque venus à bout de sa résistance.
Difficilement il suivait donc Goliath, celui ci de temps en temps tournait sa tête dans sa direction. Était ce pour voir s’il suivait? Peut être il se connaissait malgré tout.
Ils débouchèrent tous deux sur une petite clairière. Le soleil se faisait moins rude.
Il vit le cheval baisser la tête comme pour boire. Zalome se décala sur sa droite, gardant cette distance entre lui et le cheval et s’avança doucement. Son pas se faisait de plus en plus difficile; ces bottes de plus en plus lourdes. Il entendit tout en avançant à la parallèle de Goliath comme un petit clapotis.
Il s’avança encore et aperçut entre les pierres, la mousse et quelques herbiers, un ru minuscule.
Il s’agenouilla, pris de l’eau dans ses mains et commença à se désaltérer doucement. Au passage il enleva son chapeau, se mouilla les cheveux et se frotta le visage avec cette eau fraiche et si claire.
Goliath connaissait parfaitement l’ile bien sur. Il avait l’habitude, lorsque Phyla n’était avec ou n’avait pas besoin de ses services, de déambuler comme bon lui semblait sur l’île.
Il continua à boire de petites gorgées pas trop vite. La déshydratation avait commencé à faire quelques dégâts chez Zal.
Il regarda son ami Goliath qui lui certainement avec la chaleur avait une bonne soif à étancher car il buvait encore et encore relevant la tête par moment et regardant vers Zalome.
Le cheval lui parlait il? Lui disait il: elle bonne vois tu?
Nous ne le saurons jamais si ce n’est qu’il avait retardé l’effondrement de Zal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
zalome



Nombre de messages : 30
Localisation : Angoulème
Date d'inscription : 04/06/2009

MessageSujet: Re: Ennui, désespoir ou amour?   Jeu 18 Juin - 12:50

Tout en buvant Zalome réfléchissait. Les heures passaient et il ne sentait pas se rapprocher de son aimée Phyladelphia.
Il sentait également ses forces l’abandonner. Ce n’était pas de l’eau et quelques baies qui pouvait le remonter mais seulement le maintenir en vie.
Il commençait à désespérer de voir Goliath l’emmener vers sa dulcinée.
Il décida donc de s’approcher doucement vers le cheval, s’arrêtant pour faire semblant de boire.
Il n’était plus qu’à quelques mètres de Goliath. Il continuait à se rapprocher, le cheval le regardait, il prit de l’eau en joignant ses deux mains et les dirigea vers les naseaux de l’animal.
Il lui parlait en même temps: tiens Goliath, c’est pour toi! Boit mon petit!
Le cheval s’exécuta et bu dans les mains de Zal. Quand il eut fini Zal lui caressait doucement la tête et commençait à se relever. Il s’était dit qu’il arriverait à le monter.
Il n’avait plus la force d’aller plus loin pour ce soir. Il lui caressait l’encolure et cette magnifique crinière, mais lorsque qu’il voulu enjamber pour monter, Goliath fit un écart et s’enfuyait au grand galop.
Pour Zalome c’était le désespoir, la fin peut être. Il marcha utilisant ses dernières ressources dans la direction qu’avait pris Goliath.
La nuit tombait et Zal s’écroula à bouts de force et de désespoir. Il se laissa choir sur le dos et regardait les étoiles qui commençaient à apparaitre dans le ciel. Il pensait et repensait à son amour. Revoyant dans sa tête des clichés d’eux et de leur bonheur mutuel.
Inutile d’aller plus loin pour ce soir. Il ne connaissait rien de cette île. Pas le moindre sentier, pas la moindre direction et la nuit descendait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Phyladelphia
Novice
avatar

Nombre de messages : 225
Date d'inscription : 18/08/2008

MessageSujet: Re: Ennui, désespoir ou amour?   Jeu 18 Juin - 20:35

Phyla arriva au bosquet d'arbre pres de la rivière...
Goliath stopa net...
Phyla distingua une ombre coucher non loin...
Elle descendit du cheval et s'approchat
Son coeur battait la chamade... sa ne pouvait pas être lui ?

Zal ? Zalome... réveille toi !

Elle regarda autour d'elle desemparée...
Elle était barbière mais devant lui elle n'était plus rien...

Zal... je t'en prie... reveille toi ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
zalome



Nombre de messages : 30
Localisation : Angoulème
Date d'inscription : 04/06/2009

MessageSujet: Re: Ennui, désespoir ou amour?   Sam 20 Juin - 14:20

Zalome était parti dans un profond sommeil suite à sa fatigue et son épuisement dû au manque d’alimentation.
Néanmoins il entendait une voix familière. Il eu un sursaut et entrouvrit les yeux difficilement.
Il voyait un peu flou mais il lui semblait reconnaitre Phyla.
Il prit la main de son amour.
IL eut bien du mal à parler:

C’est …toi ..mon ..amour? Enfin ..je ..te …retrouve!
J’ai ..faim ..Phyla! Je..n'en peut ..plus!


Puis Zalome sombra dans son sommeil.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Phyladelphia
Novice
avatar

Nombre de messages : 225
Date d'inscription : 18/08/2008

MessageSujet: Re: Ennui, désespoir ou amour?   Sam 20 Juin - 16:37

Phyla couvrit Zal de sa cape et grimpa sur Goliath...
Elle alla récuperer ces affaires sous le grand chene et passa à la maison des novices pour trouvé quelque danrée pour Zal...
Puis revint vers lui...
Elle fit un feu pour le réchauffé lui fit cuire une boisson chaude et un morseau de viande
Quant tout fut pret, elle le reveiulla a nouveau...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
zalome



Nombre de messages : 30
Localisation : Angoulème
Date d'inscription : 04/06/2009

MessageSujet: Re: Ennui, désespoir ou amour?   Dim 21 Juin - 7:43

Zalome sentit Phyla qui le secouait pour le réveiller de nouveau.
Elle l'aida à s'assoir.
Il était faible, elle l'aida à boire la boisson chaude qu'elle avait préparé et manger des petits morceaux de viande grillée.
Il arrivait à voir son amour et celà lui redonnait un peu de force intérieur.
Elle s'était assise au près de lui et Zal se reposait sur elle. Il pensait qu'il l'avait retrouvé enfin.

Phyla, mon amour je ne peux vivre sans toi!

Promet moi de jamais me quitter ou de m'emmener avec toi!

Zalome ne connait pas cette île ni cette fête de Beltane. Il est venu simplement pour la retrouver. Dans l'état où il se trouve d'ailleurs il ne pense guère aux festivités . Sans égoïsme il ne pense qu'à une chose rentrer en compagnie de son aimée.
Il regarde également Goliath, le cheval et lui lance un petit sourire qui en dit long sur la reconnaissance qu'il lui porte. Sans lui il n'aurait peut être pas survécu.

Mon amour il faut que je dorme et me repose quelques heures!

Phyladelphia l'aida à s'allonger.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Phyladelphia
Novice
avatar

Nombre de messages : 225
Date d'inscription : 18/08/2008

MessageSujet: Re: Ennui, désespoir ou amour?   Dim 21 Juin - 19:37

Phyla s'allongea a ces cotés...
Elle dormis jusqu'au première lueur du jour...
Une fois reveillée elle regarda Zal dormir un moment
Puis pensa à son sejour sur cette ile...
Sa vie d'ore et avant était avec Zal...
Elle le sentai au plus profond d'elle meme
Elle ne reniait pas ces origines elle aurait voulu apprendre plus...
Mais loin de lui rien n'est pareil... et son espris et sans arret avec Zal...
Elle était prete pour vivre avec lui et elle le savait
peut-être reviendrons t'ils sur cette ile une fois...
Mais là le départ avait sonner...

Elle caressa doucement le visage de Zal
Il avait l'air plus detendu et reposer
Quant il ouvrit les yeux il l'attira vers lui et l'embrassa tendrement
Ils s'enlassèrent un moment avant que Phyla ce détache de lui et ce leve

Allons y Zal... rentrons à Angoulême je me suis absentée suffisament
Nous avons notre vie à reprendre...

Zal ce leva et ils ce dirigèrent main dans la main vers les rives du Lac...
La barque les attendaient
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ennui, désespoir ou amour?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Ennui, désespoir ou amour?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» GIFI un amour de caniche toy femelle de 10 ans (34)
» la faim plus fort que l'amour
» Barikad Crew-- Amour Infini-- Honneur à la femme haitienne
» L'amour sans philosopher C'est comme le café : très vite passé. [Les Shepard && Gibbs]
» L'amour dans Bilbon

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Avalon :: Avalon :: Au bord du lac-
Sauter vers: